échangisme

L'échangisme ? Parlons-en !

Billet d'après mes notes de la Conférence du 13 Février 2015 par le Réseau Santé Ouest Etang de Berre, ayant pour thème général : Sexualités Plaisirs et Libertés.

Camille Fauchet, conférencier, était venu nous faire part des résultats de son étude concernant le libertinage : l'épidémiologie, la Santé Sexuelle et la Prévention des Risques.

Quelques données :

  • 400 000 échangistes environs en France
  • 7% des personnes interrogées avaient déjà réalisé un fantasme de nature échangiste (INSEE, IFOP 2010)
  • Ces lieux sont interdits au moins de 25 ans
  • Une majorité d'hommes (50 à 70 % selon les soirées)
  • Tous les âges : 35 à 50 ans
  • Forte mobilité géographique
  • Toutes les catégories socio-professionnelles retrouvées (sauf soirées chères)

 

Ces rencontres se font souvent via INTERNET dans des clubs, des soirées privées, des lieux de rencontres en extérieur (LRE).

Un complexe libertin : Cap d'Agde, unique en Europe, et dans le Monde ?

Dans le Club Libertin, nous rappelle Camille Fauchet, l'entrée est gratuite pour les femmes, dress code de rigueur : jupe obligatoire, collants interdits.

Des soirées spéciales : LGBT ou femmes seules.

Dans les back rooms, la sélection semble aléatoire, les femmes « ont le droit de dire non une fois ou deux », l'ambiance est respectueuse de manière générale, le respect semble plus rapporté dans ces soirées que dans les boites « classiques ».

Films pornographiques projetés : gang bang.

Il existerait une porosité entre le milieu libertin et le milieu LGBT qui suivrait un même modèle.

Les femmes Bisexuelles sont acceptées et valorisées, les Bisexuels masculins par contre mal vus et non acceptés.

Les recommandations 2010-2014 pour la Prévention des Infections Sexuellement Transmissibles souhaitent axer leurs actions en priorités sur : H.S.H (homme ayant des rapports sexuels avec un homme), les lesbiennes bi, les personnes transidentitaires, les migrants, les personnes qui ont été détenues, les usagers de drogue, les personnes prostituées.

Un homme H.S.H a 7 fois plus de risque de contracter une infection à gonocoque qu'un mono partenaire, un libertin en a 5 fois plus.

Une personne prostituée semble moins à risque qu'une personne échangiste !

13,7 % d'infections sexuellement transmissibles pour les libertins (chiffre proche des H.S.H) (données : DUKERS, MUIJNENS).

Les pratiques échangistes :

  • multipartenaires simultanés : 7 % ;
  • successifs : 4 % ;
  • monopartenaire : 2% ;
  • les rapports anaux et vaginaux majoritairement protégés ;
  • les fellations marginalement protégées ;
  • oubli de changer de préservatif à chaque partenaire et à chaque pratique ;
  • contrôle par le couple : pratiques exclusives , préliminaires avec les autres, rapports anaux ou vaginaux qu'avec le partenaire ;
  • anonymat ? Prise de risque ? ;
  • problème des hommes seuls "on les accuse de tout" ;
  • risques matrimoniaux ,
  • pratiques de dépistage aléatoire ,
  • ...

 

Au delà des infections sexuellement transmissibles et du besoin crucial, ici comme ailleurs, d'une vraie prévention ciblée, récurrente, et vérifiée dans son efficacité, le sexothérapeute accompagne souvent ces couples ou ces personnes que cette pratique a perturbée dans leur relation, leur union et leur sexualité.

On ne peut que se féliciter que la liberté sexuelle continue d'influencer les comportements adultes et responsables , on peut aussi informer sur les risques, de santé physique mais aussi psychologique.

En intervention auprès des jeunes on s'aperçoit que ce comportement tend à se banaliser dans l'idée qu'ils s'en font et ce qui m'avait frappé c'était : « toujours avec la même personne on s'ennuie, le libertinage c'est pour varier les plaisirs ».

Ils semblaient avoir beaucoup de mal à imaginer une très longue relation avec un même partenaire...

Mais ça n'est pas à généraliser, les jeunes comme les vieux aspirent à ce qu'ils souhaitent dans toute une diversité, passant aussi du conte de fée à l'idée d'échangisme comme une chance d'explorer d'autres possibles sans retirer rien à leur envie d'amour, d'affection et de longue durée !

 

Sandra

Prévention et lutte contre le VIH et les IST

Prévention et lutte contre le VIH et les IST, Outils à votre disposition en 2014

Populations migrantes
Tous ces documents sont disponibles gratuitement à la commande.
Certains sont en téléchargement sur le site de l’Inpes en cliquant sur le lien suivant :

Lire la suite sur « http://www.inpes.fr/ »