Formation COREVIH, La TIMONE, jeudi 23 septembre 2016.

20160923 125857

Journée d'échanges et de mise à jour de nos connaissances sur les infections sexuellement transmissibles, notamment en région Paca. L'importance de connaitre au plus près les données épidémiologiques et sociologiques afin d'adapter au mieux les messages de prévention et de réduction des risques.

L'importance aussi pour les lieux ressources : CeGIDD, CPEF etc... de coordonner leurs actions et d'établir des ponts avec la Médecine de ville. L'importance rappelée par les divers intervenants de se préoccuper de la santé sexuelle globale des personnes et le travail sur les représentations, les freins à une correcte protection, par le biais du conselling et de personnes formées dont les sexologues dans les CeGIDD ou les Conseillères conjugales et familiales dans les CPEF.

L'importance aussi d'une éducation à la sexualité adaptée aux jeunes et à leurs préoccupations.

Retrouver des partenaires et échanger pour continuer à mutualiser nos forces !

Merci au COREVIH ! à bientôt !

SandraSexo
 

Visualisez l'album photos de cette journée sur Savoir Santé Sexualité

 

Cire Sud Santé Publique et Corevih Paca Ouest Corse

Les infections sexuellement transmissibles et le VIH SIDA sont  un problème majeur en PACA.

On constate une recrudescence des IST depuis 2000.

77000 cas de Chlamidiae taux d'incidence double dans les territoires outre - marins. L'IST la plus courant chez les femmes à 64% et une population jeune : 15-24 ans.

Gonococcies 15000 cas par an plus important en île de France et DOM. Population HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes) en 2010 : 100% HSH .

Chez les hétéros : 20-29 ans.

Syphilis récente et masculine à 84 % Homo-bi en augmentation,

Forte augmentation chez les hétéros île de France et autres régions en augmentation aussi et co-infection au VIH.

LGV : lynphogranulome vénérien , pas chez les femmes, HSH en augmentation,comportement à risques : pénétration anale plus protégée.

SIDA: diminution chez les hétéros, augmentation chez HSH.

Hépatite B : couverture vaccinale qui s'améliore

HPV : infection à papilloma virus humain : vaccination insuffisante...

On constate une utilisation insuffisante des préservatifs chez les HSH, l'importance du dépistage précoce. Importance des CeGIDD.

Données régionales : RESIST PACA 2000-2014

Augmentation des cas de Syphilis et Gonococcies à centre constant, sur représentation des hommes, homo et bi : 85 % des cas. Très forte augmentation en PACA depuis 2014. Selon les CeGIDD : 82 % co infection VIH 40 % HSH.

Gono : depuis 2011 augmentation HOMO Bi 71 % des cas CeGIDD CPEF

Préservatif trop peu utilisé, inexistant pour les fellations,40 % des co-  infections gonococcies et syphilis protégés par préservatifs.

Difficultés de prévention lorsque l'infection est manue - portée et de muqueuse à muqueuse.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau