Médecins et NON Médecins en Sexologie

Les Médecins et NON Médecins dans la Sexologie

Master of sex

"N'opposons plus les personnes qui travaillent sur le corps et celles qui travaillent sur l'esprit, la Sexologie a besoin de tous !" , c'est une phrase d'un de nos éminents professeurs du DIU de Sexologie, Pierre Costa lors d'Assises de l'AIUS.

Voilà une parole magnifique et aussi salutaire dans le sens où il ne devrait pas y avoir de concurence : les médecins formés en Sexo et tant mieux cotoient les non médecins formés : psychologue, conseillers conjugaux, kinésithérapeute...

Chacun par son histoire, ses formations spécifiques, son regard et ses potentialités vont offrir une prise en charge vraiment globale de la personne et du couple.

Le médecin peut prescrire et ausculter, ce que le non médecin ne fait pas, par contre le conseiller conjugal a une pratique sur les questions relationnelles affectives et sexuelle avant déjà d'aborder le DIU. Les autres professions elles n'en ont pas .

Le conseiller conjugal avec l'éducation à la Sexualité, l'accueil des femmes pour la contraception et l'accompagnement à l'avortement est au coeur de l'intimité dans sa pratique quotidienne.

La formation en Sexologie apporte des données physiologiques, de traitements et des pathologies plus poussés et indispensables pour le CCF. Elle nourrit sa pratique clinique.

La Sexologie devrait s'emparer de l'expérience de terrain du CCF (né dans les années 30 en France, 1900 aux Etats Unis) et le CCF aurait tout intérêt à parfaire ses connaissances des apports médicaux de la Sexologie actuelle.

Des temps d'échange, de formation en commun, c'est le propos que j'ai essayé d'aborder aux dernières Assises de Reims.

En espérant que cette posture permette une reconnaissance de tous les acteurs formés par l'Association Post Universitaire de Sexologie, un maillage plus visible du réseau .

La Santé Sexuelle le mérite !

SandraSexo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau