DROGUES : Les usages détournés de médicaments psychotropes chez les jeunes.

«L’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) publie les résultats d’une étude sociologique sur les usages de médicaments psychotropes chez les jeunes. Une enquête qualitative a été  réalisée directement auprès de jeunes usagers de médicaments en dehors d’un cadre médical, afin d’analyser leurs perceptions, leurs modes d’approvisionnement et de consommations, et les significations qu’ils donnent à ces usages détournés de médicaments. Bien que les jeunes rencontrés assimilent couramment les médicaments psychotropes aux drogues traditionnelles, ils parlent des médicaments comme de drogues douces, alternatives légales à la consommation de drogues dures, substances relativement banales. Les jeunes rencontrés sont davantage sensibles aux risques sanitaires qu’aux risques sociaux et judiciaires. La diffusion des médicaments dans leur environnement et la banalisation de leur consommation structurent cette perception d’un faible risque de sanction. Les principales motivations de ces consommations sont l’automédication, la fête, et la réussite scolaire ou académique. Les auteurs analysent également les trajectoires de consommation et les dynamiques d’usage...», COREVIH Paca Ouest & Corse, Coordination CeGIDD.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau