SIDA

INPES : SANTÉ SEXUELLE, Outils de communication 1 décembre 2015

L'Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé (INPÉS) a publié le 1er décembre 2015 une brochure qui s'adresse au grand public de l'ensemble de ces outils de communication sur les sujets de la Santé Sexuelle.

CONTRACEPTION, VIH/IST, SEXUALITÉ DES JEUNES en sont les thèmes principaux. Cet outil permet de passer commande auprès de l'INPÉS des divers dépliants, affiches, brochures, carte d'oubli pilule sur ces sujets et de retrouver les sites internets qui y sont dédiés.

C'est un outil indispensable dans la diffusion de l'Éducation à la Sexualité et pour toutes celles et tous ceux qui la promeuvent.

Sante sexuelle inpes

Retrouvez et consultez l'intégralité de cette publication sur le site de l'INPÉS

« Sex and slam »

SLAM - Première enquête qualitative en France.

Extrait :

Préface

L’approche communautaire en santé s’appuie sur des valeurs et une démarche qui partagent le principe d’un processus ascendant et qui obligent ceux qui s’en réclament à prêter la plus grande attention aux demandes et besoins exprimés par des personnes confrontées à des difficultés pour préserver leur santé. C’est ce principe qui a prévalu pour AIDES quand, en 2011, nous avons commencé à recueillir des témoignages sur l’usage de substances psychoactives par voie injectable lors de pratiques sexuelles chez des gays, témoignages recueillis auprès de nos amis, de nos collègues et de nos partenaires associatifs ou du soin sur le terrain. Il nous fallait mieux entendre, mieux comprendre, laisser de la place à la parole de ces hommes qui semblaient se reconnaître sous le terme de « slameur » et le recours à un outil de recherche qualitative et communautaire nous est apparu comme l’alternative la plus adaptée pour construire un savoir collectif sur le slam en France en 2013.

Lire l'intégralité du document co-rédigé par AIDES, Sidaction, Association des Médecins Gays et l'INSERM ici

Permanence de Sexologie à l'hôpital Sainte-Musse

Affichette sexo 1

CeGIDD (Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic)

Hôpital Ste Musse

Toulon

 

Permanence : Conseil Conjugal et Sexologie

Vendredi : 14h–17h

 

Mentionnée dans la loi de Sécurité Sociale 2015 qui envisage le dépistage en prenant en compte globalement la personne, la sexologie et la santé sexuelle font leur entrée à l’hôpital !

 

La possibilité est donnée aux personnes qui viennent au CeGIDD de Toulon de rencontrer avec ou sans rendez vous une conseillère conjugale et sexologue.

 

En effet après un risque sexuel, une déception, de la violence, ou se posant des questions sur une pratique sexuelle, une difficulté sexuelle, des blocages, des tabous, des hontes, des peurs, ou simplement une frustration, une difficulté à être à l’aise dans son corps et dans son rapport à l’autre.

 

Pour toutes les questions relevant de la contraception, de l’avortement.

 

Faire le point sur sa vie affective et sexuelle, besoin de parler de sa première fois, des préservatifs, des traitements d’aide à l’érection, de la sexualité après une naissance, après la ménopause…

 

Autant de moments de vie qui peuvent amener à consulter en toute confidentialité et en prenant le temps nécessaire…

 

Une orientation peut aussi être proposée vers les spécialistes : gynécologues, médecin traitant…

 

Oser en parler est déjà un début de résolution des difficultés, pour les hommes, les femmes, les jeunes et moins jeunes, le CeGIDD est un lieu ressource en Santé Sexuelle, gratuité et confidentialité, ce lieu est à vous.

 

Sandra GUIADEUR

Février 2016, Toulon

Les CeGIDD, c'est (bientôt) maintenant !

 

La loi de financement de la sécurité sociale de 2015 prévoie pour le 1er janvier 2016 la fusion des CDAG (Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit) et des CIDDIST (Centres d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles) en une seule structure : le CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic).

Ce sera ce modèle unique sur tout le territoire (300 centres en France).

Le CeGIDD propose bien sûr le dépistage des IST et du VIH, mais aussi, et c'est une première ! une approche globale de la santé sexuelle (information, prévention des dysfonctions relationnelles et sexuelles, prévention des violences de genre...) avec des médecins, des infirmières, des assistants sociaux, des psychologues, des coordinateurs et le sexothérapeute !

Voilà enfin le terme de "sexologue" entré dans un dispositif de santé !

Le CeGIDD vient renforcer les dispositifs existants, Centres de Planification, Orthogénie, Centre de Planification et Éducation Familiale (CPEF).

Des actions seront proposées "hors les murs" - dépistage pour les personnes éloignées du centre de soins.

Le sexothérapeute sera dédié à l'accompagnement des personnes et des couples souffrant de difficultés d'ordre physiologiques, psychologiques qui impactent leur vie relationnelle et intime, en prenant en compte la personne dans sa globalité : parcours de soin, vie socio-professionnelle, familiale, érotique et sexuelle... Il diagnostique, conseille, assure le suivi et oriente tout en maintenant le lien avec son patient.

Le CeGIDD est effectif à Toulon, à l'hôpital Sainte-Musse, au sein du centre d'infectiologie du Docteur Lafeuillade.

Je vais avoir la chance de participer à ce dispositif et de mettre à profit mon expérience et ma volonté d'inscrire la santé sexuelle comme incontournable dans le parcours de soins.

Sandra GUIADEUR

Savoir Santé Sexualité

PrEP : PROPHYLAXIE PRÉ-EXPOSITION PAR VOIE ORALE – UN NOUVEL OUTIL POUR LA PRÉVENTION DU VIH

QUESTIONS ET RÉPONSES

L'ONUSIDA approuve la preuve supplémentaire diffusée en février 2015 qui montre que la prophylaxie de pré-exposition utilisant les médicaments antirétroviraux oraux, la PrEP, peut contribuer à empêcher les personnes de contracter le VIH.

Les conclusions des essais de la PrEP démontrant son efficacité sur les populations homosexuelles masculines et sur d'autres hommes qui ont des relations avec des hommes, sur des hommes et des femmes hétérosexuels, sur des personnes qui utilisent des drogues et sur des femmes transgenres confirment l'utilité de cette approche comme outil de prévention supplémentaire du VIH.

Lire la suite de cet article sur ONUSIDA.ORG

Télécharger le document sur le site ONUSIDA.ORG

Les lesbiennes face aux IST et au VIH

Les brochures concernant ce thème ne sont pas nombreuses, beaucoup moins que celles concernant les H.S.H, de fait les lesbiennes et F.S.F ont été longtemps invisibilisées dans la prévention (et ailleurs...)

A noter aussi que l'hétérocentrisme (voir toutes les attitudes et ne penser qu'à travers le prisme de l'hétérosexualité) ne permet pas le dialogue avec toutes et tous notamment dans les séances d'éducation à la sexualité, à travers tous les discours et les représentations qui sont énoncés,des réalités manquent à l'appel...

Heureusement les collectifs se mobilisent et les bonnes volontés qui acceptent de parler de TOUTES les sexualités, à égalité, sont bien plus nombreuses qu'avant.

Donc, en passant, redire que les I.S.T et le V.I.H sont toujours présents et qu'ils concernent tout un chacun.

Rappeler aussi (mais c'est un autre sujet qui sera traité dans un autre onglet) que les violences existent dans un couple lesbien ou gay, et cela aussi on en parle si peu ...

 

Visualisez et téléchargez le document sur « http://education-sante-ra.org/ » en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://education-sante-ra.org/publications/2011/fiche_pratique_crips_06.pdf

Fiche pratique CRIPS 06.pdf

PrEP : les nouvelles recommandations des experts francais

« Le groupe d’experts du rapport Morlat a rendu publiques et officielles, ce matin vendredi 9 octobre, ses recommandations réactualisées sur la prophylaxie pré-exposition (PrEP). Elles étaient très attendues, tout comme l’avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur la recommandation temporaire d’utilisation de Truvada en préventif, qui doit sortir dans quelques semaines. Pour quels groupes et personnes la PrEP est-elle recommandée ? Dans quel cadre ? Avec quel suivi ? Voici ce que préconisent les experts français »

Pour voir l'intégralité de l'article sur « http://www.seronet.info/ », cliquez sur le lien ci-dessous :

PrEP : les nouvelles recommandations 2015 des experts francais

Autotests de dépistage de l’infection par le VIH

Les CDAG, Centres de dépistages anonymes et gratuits sont ouverts à tous, ils existent depuis 1986 dans chaque département de France, ces tests sont sûrs.

Depuis, l'on s'est rendu compte que des personnes n'avaient jamais accès au dépistage pour mille raisons, n'étaient pas touchées par les campagnes de prévention et étaient donc innaccessibles...

Dépister tôt c'est permettre aux personnes contaminées une prise en charge plus efficace contre le virus du SIDA, c'est un accompagnement et des conseils de non sur infection et de non contamination du ou des partenaires.

Les TRODS et maintenant Auto-tests permettent à une personne de réaliser seule un test de dépistage (à toujours faire vérifier par un CDAG) et aussi à des professionnels de proposer du dépistage « hors les murs » : milieux festifs, prostitution...

L'idée est de « faire baisser la charge virale d'une population » : ainsi plus tôt dépisté, plus tôt pris en charge et meilleure réponse des traitements face au virus...

Les auto-tests renforcent le dispositif et c'est tant mieux, des réserves quand même face à des personnes fragiles, isolées face à un résultat positif...

Bientôt les CeGIDD verront le jour (janvier 2016), ils permettront des dépistages, des conseils en santé sexuelle, toujours le même objectif de se rapprocher des populations à risques et de les accompagner.

 

Pour consulter ou télécharger le document de la « Haute Autorité de Santé », cliquez sur le lien ci-dessous :

Autotests de dépistage de l’infection par le VIH.pdf

 

Traitement antirétroviral

Le Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes publie les préconisations en matière de traitement antirétroviral pour améliorer la prise en charge des patients qui ont contracté le SIDA ou une hépatite.

« Depuis les précédentes recommandations du groupe d’experts sur la prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH en 2006, des études de cohortes ont apporté des informations nouvelles sur le moment optimal pour débuter un traitement antirétroviral ; de nouveaux médicaments et de nouvelles associations fixes de deux INTI ont été commercialisés, de nouveaux schémas thérapeutiques à la fois plus simples et mieux tolérés ont été validés. Les recommandations actuelles tiennent compte de ces éléments nouveaux et ont pour objectif de répondre aux questions suivantes :

– quels sont les objectifs du traitement antirétroviral ?

– quand débuter un premier traitement antirétroviral ?

– quelles associations d’antirétroviraux devraient être utilisées préférentiellement en première intention ?

– quelles associations d’antirétroviraux ne doivent pas être prescrites en première intention ?

– pourquoi et comment modifier un premier traitement antirétroviral ?

– comment prévenir et gérer un échec thérapeutique sous antirétroviraux ?

Les situations particulières (VIH-2, grossesse, primo-infection…) sont abordées dans les chapitres correspondants. »

Vous pouvez consulter et télécharger ce document de 29 pages en cliquant sur le lien ci-dessous :

05_Traitement_anti_retroviral.pdf

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Qu’est-ce qu’une IST ?

Les IST sont les infections sexuellement transmissibles.

Elles se transmettent principalement lors de relations sexuelles (contact entre la vulve, le vagin, le pénis, l'anus, les lèvres, la bouche et la main).

Certaines IST sont répandues dans la population. La plupart d’entre elles se soignent facilement mais, non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications.

Lire la suite sur :

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1211.pdf

Prévention et lutte contre le VIH et les IST

Prévention et lutte contre le VIH et les IST, Outils à votre disposition en 2014

Populations migrantes
Tous ces documents sont disponibles gratuitement à la commande.
Certains sont en téléchargement sur le site de l’Inpes en cliquant sur le lien suivant :

Lire la suite sur « http://www.inpes.fr/ »

Fiche pratique : traitement pré-exposition au VIH (dit « PrEp »)

  Fiche pratique : traitement pré-exposition au VIH (dit « PrEp »)

Visualisez ou téléchargez le document sur « http://www.infestiologie-toulon.fr/ » en cliquant sur le lien ci-dessous :

Microsoft Word - PrEp.doc - Fiche Pratique 3.pdf

Fiche pratique : transmission VIH et fellation non protégée

Fiche pratique : transmission VIH et fellation non protégée

Visualisez ou téléchargez le document sur « http://www.infectiologie-toulon.fr/ » en cliquant sur le lien ci-dessous :

Microsoft Word - Fiche pratique 2.docx  - Fiche pratique2.pdf

Traitement d'urgence contre le VIH-SIDA

Traitement d'urgence contre le VIH-SIDA

Visualisez ou téléchargez ce document sur « http://www.infectiologie-toulon.fr/ » en cliquant sur le lien ci-dessous :

AEV CHITS 03.15.pdf

Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH

Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH

Visualisez ou téléchargez ce document sur « http://www.sante.gouv.fr/ » en cliquant sur le lien ci-dessous :

Microsoft Word - experts-vih_actualisations2014 - experts-vih_actualisations2014.pdf

Hépatite C