Éducation_à_la_sexualité

Éducation sexuelle : à la rencontre des pionniers français il y a... 70 ans, une émission France Culture.

« Previously : Alors que des rumeurs accusent le gouvernement de vouloir enseigner la masturbation en maternelle, redécouvrez l'histoire de l'éducation sexuelle et la trajectoire de trois pionniers qui ont œuvré pour qu'on parle (un peu) sexualité aux adolescents à l'école.

Educ sexu
Cours d'éducation sexuelle dans un collège mixte. • Crédits : Library of Congress/Corbis - Getty

La rentrée scolaire verra-t-elle refleurir les fantasmes sur l’éducation sexuelle à l’école ? Courant août, plusieurs fausses informations et rumeurs ont été abondamment relayées, dénonçant ici l’avènement de la pédophilie en milieu scolaire, annonçant là des cours de masturbation pour les moins de 6 ans en maternelle. Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, a nié en bloc toutes ces tentatives de déstabilisation d’une dynamique encore fragile en France : l’éducation sexuelle à l’école. Longtemps balbutiante, cette question qui n’est pas une discipline en tant que telle mais figure dans les programmes scolaires, est encore souvent le morceau de scotch qui colle aux doigts des pouvoirs publics - et depuis longtemps.

Les cours d’éducation sexuelle relèvent officiellement de l’Education nationale depuis une circulaire du 23 juillet 1973. La “circulaire Fontanet”, du nom du ministre de l’Education de l’époque, abordait alors la question ainsi : “Il a longtemps été admis que les éducateurs devaient tenir les enfants à l’écart des problèmes de l’âge adulte, et plus spécialement à l’égard de ceux qui concernent la sexualité. Mais les fables racontées aux plus petits et le silence opposé aux plus grands paraissent aujourd’hui chargées d’inconvénients très lourds, du double point de vue de l’évolution psychologique et de la relation de l’adolescent à l’adulte. Ils sont devenus inacceptables du fait de la civilisation ambiante, de l’évolution des modes de vie, du recrutement mixte des établissements.” »...

Écouter : « L'éducation sexuelle » dans « Heure de culture française », le 6 novembre 1966 (source INA).

Lire l'intégralité de cet article sur le site de France Culture.

Éducation à la sexualité - Ressources thématiques - Éduscol.

Pour mieux percevoir les enjeux thématiques en éducation à la sexualité ou trouver des ressources pour construire un projet d'action : des fiches thématiques, apportant des éléments de repères et de réflexion, des fiches pédagogiques, ainsi que des guides d'accompagnement sont à disposition des acteurs éducatifs.

Education a la sexualite 1

​Consultez l'ensemble des documents ressources, fiches thématiques et ressources pédagogiques sur le site Éduscol.

Téléchargez le guide « Éducation à la sexualité ».

Téléchargez le guide « Comportements sexistes & violences sexuelles ».

Le cadre de l’IPPF pour une éducation sexuelle intégrée

« L’amélioration de l’accès à une éducation sexuelle intégrée*, proche des jeunes et sensible à la dimension genre » est un objectif clairement fixé par le Cadre stratégique 2005-2015 de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF). Le document a été élaboré pour soutenir cet objectif et donner suite aux recommandations résultant d’une large consultation internationale (avec le personnel de l’IPPF, les jeunes et des organisations externes)1.

Consulter l'intégralité de ce document sur le site de Observ'action.org

Éducation à la sexualité

Aïe ! Voilà du lourd ! Voilà un item chargé d'émotions et de sens pour moi, chargé comme une salle de classe bondée, chargé comme mon emploi du temps et des trajets pour aller rencontrer à l'école ces collégiens(nes), ces lycéens(nes), lorsque j'intervenais en tant que conseillère conjugale et familiale en charge de l'éducation à la sexualité.

Avec tous les autres publics hors scolaires avec lesquels j'ai travaillés presque 10 années, je peux dire sans folie que j'ai vécu des moments parmi les plus beaux de ma vie !

D'ailleurs, sachez-le ! Mon mémoire de diplôme universitaire de sexologie leur est dédié à tous !

J'ai adoré ces moments car jamais une journée n'a ressemblé à une autre, tous les jours j'étais neuve dans ma pratique car impossible de plagier ce qui avait fonctionné hier... Les interventions relèvent de la magie où j'ai autant appris d'eux si ce n'est plus, où ils n'ont pas hésité à bouger les lignes et me faire bouger moi-même et me donner encore plus envie de poursuivre mes études dans ce domaine.

Les interventions scolaires et hors scolaires ont représenté toute la base de mon expérience, c'est mon socle car on ne peut pas tricher avec les ados, on ne peut pas faire semblant, on ne peut pas être bête ou condescendant ou hypocrite... Impossible !

J'ai eu des échanges de grande valeur, une très grande richesse d'émotions vives et éclatantes voire tonitruantes ! Des clashs et encore très peu... De longs moments à la porte à la fin avec ceux qui ont encore besoin de parler (les lieux d'échange sur la sexualité sont si rares!)

Des visages m'ont marqué, des phrases, des gestes, des grands fous rires, des douleurs aussi à entendre beaucoup de tristesse de difficultés de certains 'petits' se débattant déjà seuls dans leur vie !

Un besoin vital que ces interventions perdurent car bien souvent malheureusement nous étions appelés après que les problèmes arrivent : grossesses non désirées en 4ème, comportements agressifs sexuellement etc... .Plutôt que d'accepter (enfin) l'application pleine et entière de la circulaire officielle qui clame dans le vide sidéral depuis des lustres qu'une vrai prévention nécessite 3 séances de 2heures 3 fois par an sur toutes les classes d'âge !

Bref, nous avons besoin de personnes formées mais pas seulement des techniciens incollables sur la contraception et les I.S.T ! Nous avons besoin de personnels qui ont eu une formation au counseling (vrai et efficace, pas saupoudrée), de personnes qualifiées ET humaines ET qui aiment échanger avec les adolescents (tes), qui ont D'ABORD travaillé ces questions en elles-mêmes et pour elles-mêmes, qu'elles se soient éprouvées sur le terrain AVANT que d'arriver avec un savoir...

Des personnes AUTHENTIQUES, non parce que ça fait bien sur le papier, mais parce que sinon... ça ne marche pas !

Quel bonheur et quelle leçon !

Qu'ils et elles en soient encore remerciés ce jour.