« Sans oui, c’est non » : la bataille du consentement, Une émission France Culture.

Un an après #MeToo : La condition des femmes (1/4)
« Sans oui, c’est non » : la bataille du consetement.

L'onde de choc #MeToo a révélé l'ampleur des cas d’agressions sexuelles révélant l’extrême banalité des « viols sans violence » opérant en pleine « zone grise ». Quels sont les impacts de #MeToo sur la définition juridique du viol ? Comment doit-on et peut-on définir les frontières du consentement ?

Sans oui c est non
Les victimes de harcèlement sexuel, d'agression sexuelle, d'abus sexuel et leurs partisans protestent lors d'une marche #MeToo à Hollywood, en Californie, le 12 novembre 2017.• Crédits : MARK RALSTON - AFP

Si l’on ne devait retenir qu’une seule chose de la déferlante #Metoo, c’est peut-être ces milliers de témoignages sur les réseaux sociaux, faisant le récit d’agressions sexuelles et ayant en commun de soulever la question du consentement. 

Suite au scandale provoqué par les témoignages d’actrices victimes des harcèlements du producteur Hollywoodien Harvey Weinstein, les récits d’expériences enfouies et refoulées décrivaient des épisodes de viols et d'agressions sexuelles où les victimes n’opposaient pas forcément de résistance physique à leur agresseur...

Retrouver l'intégralité de cette émision sur le site de France Culture.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire