Radiophonie

« TROUVER L'ORGASME », une émission "Les pieds sur terre" de France Culture.

par Sonia Kronlund et Olivia Müller.

Trois récits d’orgasmes racontés par des femmes : à trente ou soixante-quatorze ans.

Trouver l orgasme

Trouver l'orgasme• Crédits : Rehulian Yevhen - Getty.

« Cinquante ans après la libération sexuelle, les femmes sont encore nombreuses à découvrir la jouissance tardivement. Monique a eu son premier orgasme à soixante-quatorze ans. Sylvia et Clémentine, elles, l’ont atteint à la trentaine. Mais toutes en sont aujourd’hui convaincues : jouir, ça s’apprend.
"Nous sommes nombreuses à prétendre jouir, alors que ce n’est pas vrai"... ».
Lire la suite de cet article sur le site de France Culture.fr.

 

Une émission enregistrée le 13 novembre 2018.

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« AU-DELÀ DU CLITORIS : Épisode 4 : Tout le plaisir est pour moi », une émission France Culture.

Le clitoris met au centre de l’attention le plaisir féminin. Il est aujourd’hui à la mode, il est un peu l’arbre qui cache la forêt d’une grande ambition, vivre une sexualité heureuse.

Tout le plaisir

Clitoris gonflable lors du vernissage de la 14e édition des "Les Créatifs" festival féministe de danse, de théâtre et d'exposition en 2018 à Genève.• Crédits : FABRICE COFFRINI / AFP - AFP

« En 1973, un collectif féministe aux Etats-Unis publie Notre Corps nous-même, des femmes se réunissent pour produire de la connaissance, contrer les normes et réinventer des pratiques sexuelles. Le spéculum devient un objet politique, il permet bien sûr d‘ausculter son corps mais aussi d’apprendre à partir de soi-même, de regarder l’intérieur de son corps et métaphoriquement de spéculer. A travers le monde, naissent des groupes d’auto-exploration, parfois dans le même mouvement que du droit à l’avortement. L’intime est politique. Le clitoris est dessiné, l’éjaculation féminine parlée et explorée... ». Lire la suite de cet article sur le site de France Culture.fr.

 

Une émission enregistrée le 23 septembre 2020.

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« AU-DELÀ DU CLITORIS : Épisode 3 : Se reconstruire », une émission France Culture.

En France, on parle communément d’”excision” et sous ce terme se tiennent invisibles les différentes formes de mutilations sexuelles et plus encore les femmes concernées.

Se reconstruire

mutilation génitale• Crédits : Andrea Bruce/The Washington Post via Getty Images - Getty

« Selon les blessures infligées, la gravité des lésions, les contextes de l’opération, les choix de vie et de sexualité, la vie des femmes qui ont subi des mutilations sexuelles n’est pas tracée d’avance. En Europe, les estimations portent à 500 000 le nombre de femmes concernées.  

Depuis une dizaine d’année la réparation du clitoris est enseignée dans les facultés de médecine. Ces réparations ne concernent pas que le clitoris, mais souvent d’autres parties du sexe féminin selon les mutilations vécues. De nombreuses femmes souhaitent en bénéficier avec l’espoir de reconquérir, tout autant symboliquement que physiquement, leur vie sexuelle.  Mais la chirurgie n’est qu’un moment, une séquence médicale, se réparer c’est aussi se choisir une nouvelle vie, se reconstruire... ». Lire la suite de cet article sur le site de France Culture.fr.

 

Une émission enregistrée le 23 septembre 2020.

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« AU-DELÀ DU CLITORIS : Épisode 2 : Panique sexuelle », une émission France Culture.

Au XVIème siècle si le clitoris est redécouvert scientifiquement son usage est peu à peu strictement contrôlé.

Organes voluptueux feminins

Vue d'ensemble des organes voluptueux féminins, 1908, Heinrich Bayer • Crédits : Wikimedia Commons

« A la fin du XVIème siècle, le clitoris fait son grand retour sous le scalpel des anatomistes. Il faut faire surgir la vérité du corps, en le nommant, en le disséquant. Présents dans des manuels d’anatomie, ils sont nombreux à en revendiquer la paternité. Ainsi Gabriele Fallopo en 1561 déclare : « Ce pudendum est si petit si caché que je fus le premier à le découvrir»... ». Lire la suite de cet article sur le site de France Culture.fr.

 

Une émission enregistrée le 22 septembre 2020.

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« AU-DELÀ DU CLITORIS : Épisode 1 : Archéologie du clitoris », une émission France Culture.

Triangles, vulves creusées dans la roche, ces inscriptions de l’art pariétal nous invitent à nous interroger sur les représentations symboliques du corps féminin et de son sexe.

Venus of willendorf

Vénus de Willendorf• Crédits : Wikimedia Commons

« La Vénus de Willendorf, sculpture préhistorique, vénus callipyge aux formes épanouies a vu son image censurée sur Facebook en 2018, avant d’être enfin reconnue comme le chef d’œuvre du paléolithique. Le sexe féminin n’a peut-être encore de nom mais sa présence étincelle dans le ciel des divinités et dans les religions anciennes. Rite de fertilité, certainement, mais pas uniquement, un certain érotisme et apprentissage du corps féminin se dévoilent ainsi dans les poésies sumériennes - 4000 avant JC... ». Lire la suite de cet article sur le site de France Culture.fr.

 

Une émission enregistrée le 21 septembre 2020.

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« Peut-on aimer pour toute une vie ? », une émission France Culture.

UNIVERSITÉ DE NANTES

CONFÉRENCES

L'amour a-t-il une durée limitée ? Pourquoi pense t-on que le vrai amour est impossible ? Qu'entend t-on finalement par le mot amour ?

L amour dure t il toujoursPeut-on aimer pour toute une vie ?• Crédits photo : Raquel Mallén Photography. - Getty

« Oui c’est possible, et comme on dit en philosophie, quand c’est réel c’est possible. Des couples qui s’aiment toute leur vie il y en a, ce sont ces vieux couples admirables, qui réussissent à faire l’amour au sens fort du terme, à le tisser, à l’instituer. Après, je ne dis que c’est facile. Pourquoi les gens pensent si spontanément que c’est impossible de s’aimer toute sa vie, c’est sans doute parce qu’on réduit l’amour à la passion, or trois ans c’est à peu près la durée d’action du filtre d’amour qu’augure Tristan et Yseult. On peut donc concéder que la passion est une chose à durée limitée. Mais la passion n’est pas le "tout" de l’amour, il y a d’autres formes d’amour que l’amour passionné, c’est ça précisément qu’il faut questionner… »

Un entretien enregistré en novembre 2016.

Denis Moreau, professeur de philosophie à l'Université de Nantes.

Retrouvez cette publication sur le site de France Culture.

L'homosexualité des deux côtés de la Méditerranée, une conférence France Culture.

Si le christianisme a rangé la pédérastie et la sodomie au nombre des péchés les plus graves, la culture islamique classique a toléré l’homosexualité jusqu’au XVIIe siècle, bien que les textes religieux la condamnent expressément. Dire les homosexualités d'une rive à l'autre de la Méditerranée.

L homosexualite des deux cotes de la mediterranee
Abû Nuwâs• Crédits : Wikimedia Commons

« L’homosexualité a longtemps été un sujet tabou, c’est le moins qu’on puisse dire. En milieu dominé par la culture et surtout la morale chrétienne, où les amours hétérosexuelles hors mariage sont problématiques et entachées de souillure, il est évident que l’homosexualité a été frappée d’ostracisme et vigoureusement condamnée. En revanche, la situation est différente en milieu musulman. Nous en voulons pour preuve les observations que fit Joseph Pitts, un jeune Anglais capturé en 1678 par les corsaires barbaresques algériens. Dans le récit qu’il écrivit , après sa fuite quelque quinze ans plus tard, il note : "Ce péché abominable de sodomie est si loin d’être châtié chez eux, que se vanter de ce genre de détestables agissements fait partie de leurs conversations habituelles. Il est aussi courant ici pour les hommes de tomber amoureux de garçons, que ça l’est en Angleterre d’être amoureux d’une femme". » Omar Merzoug...

Retrouver l'intégralité de cette conférence sur le site de France Culture.

L'islam et la révolution sexuelle, une émission France Culture.

Sexologue, féministe et croyante musulmane, Nadia El Bouga est thérapeute clinicienne. Elle exerce sa profession avec talent, passion et empathie pour ses patients. Elle viendra parler des rapports charnels et de la sexualité dans la religion islamique.

L islam et la revolution sexuelle
Deux amants • Crédits : Reza Abbasi (1565–1635) /Domaine public

En revenant sur la pudibonderie affectée et la pruderie présentes dans le discours religieux fondamentaliste pour les pourfendre, Nadia El Bouga aura à témoigner aussi des approches thérapeutiques sexologiques qu'elle développe et qui visent l'épanouissement de l’être humain dans sa dimension globale.

« À l'époque du Prophète, selon certains hadiths et certains récits les questions qui portaient sur la sexualité notamment les positions sexuelles, étaient discutées très librement.  A titre d'exemple à l'époque de l'hégire il y avait des pratiques sexuelles qui étaient différentes à la Mecque et à Médine. A cette époque là donc lorsqu'il y a eu l'émigration des mecquois vers Médine, une pratique sexuelle était exercée à la Mecque qui n'était pas exercée à Médine, ce qu'on appelle de nos jours la levrette (...). Lorsqu'il y a eu des mariages qui se sont constitués entre mecquois et médinoises ceci a posé un problème car il y avait une croyance à Médine notamment, que cette position là pouvait généré un strabisme chez l'enfant issu de cette relation. » Nadia El Bouga...

Retrouver l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.

« Sans oui, c’est non » : la bataille du consentement, Une émission France Culture.

Un an après #MeToo : La condition des femmes (1/4)
« Sans oui, c’est non » : la bataille du consetement.

L'onde de choc #MeToo a révélé l'ampleur des cas d’agressions sexuelles révélant l’extrême banalité des « viols sans violence » opérant en pleine « zone grise ». Quels sont les impacts de #MeToo sur la définition juridique du viol ? Comment doit-on et peut-on définir les frontières du consentement ?

Sans oui c est non
Les victimes de harcèlement sexuel, d'agression sexuelle, d'abus sexuel et leurs partisans protestent lors d'une marche #MeToo à Hollywood, en Californie, le 12 novembre 2017.• Crédits : MARK RALSTON - AFP

Si l’on ne devait retenir qu’une seule chose de la déferlante #Metoo, c’est peut-être ces milliers de témoignages sur les réseaux sociaux, faisant le récit d’agressions sexuelles et ayant en commun de soulever la question du consentement. 

Suite au scandale provoqué par les témoignages d’actrices victimes des harcèlements du producteur Hollywoodien Harvey Weinstein, les récits d’expériences enfouies et refoulées décrivaient des épisodes de viols et d'agressions sexuelles où les victimes n’opposaient pas forcément de résistance physique à leur agresseur...

Retrouver l'intégralité de cette émision sur le site de France Culture.

« Les troubles de la sexualité masculine », une émission France Culture

La sexualité est présente à tout âge de la vie et prend une place sociétale plus ou moins importante selon les périodes historiques et le poids des religions. La médecine de son côté a toujours été confrontée aux troubles de la sexualité et a tenté d’y apporter une correction...

Les troubles de la sexualite masculine
Fresque de Priape en train de peser son sexe dans la maison des Vettii de Pompéi.(16/11/2016)• Crédits : Carlo Hermann - AFP

Retrouvez l'intégralité de cette émission radiophonique sur le site de France Culture.

« Le rapport Simon ou la sexualité des Français en débat », une émission "La fabrique de l'histoire" sur France Culture.

« En 1972, paraît, sous l'égide du docteur Simon, un épais rapport sur le comportement sexuel des Français. Grande enquête d'opinion, et première du genre en la matière, le rapport Simon tente de traiter la sexualité dans sa dimension sociologique, comme une forme élaborée de la relation sociale.

Liberte egalite sexualite
Le rapport Simon fut la première étude sur la sexualité des français• Crédits : ALEXANDER POHL / NURPHOTO - AFP

L'Américain Kinsey fait paraître, en 1948, les résultats de son enquête sur le comportement sexuel des Américains et quelques années plus tard, ceux sur le comportement sexuel des Américaines. A la fin des années soixante, ce sont deux médecins, Masters et Johnson, qui centrent leur étude sur la fonction érotique et qui proposent des thérapies de couple. »...

Retrouvez l'intégralité de cette émission radiophonique sur le site de France Culture.

« Recrudescence des IST, tout capote ! », une émission "L'invité des matins d'été" sur France Culture.

« De plus en plus d'IST en France, notamment chez les 15-24 ans. On parle, et à raison, beaucoup du SIDA, mais qu'en est-il des chlamydias, gonorrhées, syphilis et autres IST ? Nous faisons le point sur les données et tenterons expliciter les causes de ce retour des IST sur le devant de la scène.

Recrudescence des ist tout capote
Bactérie (tréponème) responsable de la syphilis• Crédits : PIXOLOGICSTUDIO - AFP

Les résultats la nouvelle enquête LaboIST amènent à plusieurs conclusions statistiques. Tout d'abord, elle nous renseigne sur l'augmentation de la prévalence de nombreuses IST (chlamydia, gonorrhée notamment) et nous apprend ensuite que les publics les plus touchés sont les 15 - 24 ans. »...

Retrouvez l'intégralité de cette émission radiophonique sur le site de France Culture.

« Dans les secrets d'un cabinet de sexologie », une émission "Grand bien vous fasse" sur France Inter.

« Et ce matin, je vous propose de mieux comprendre ce qui se passe dans un cabinet de sexologie ou de sexothérapie

Dans les secrets d un cabinet de sexologie
Que se dit-il dans un cabinet de sexologie ? © AFP / Blend Images - JGI/Jamie Grill

Loin des idées reçues et des fantasmes entourant la profession de sexothérapeute ou de sexologue, nous irons à la rencontre de femmes et d’hommes confrontés à l’amour en fuite, à la lassitude, au manque de communication, à la frustration, au désir en berne… Nous verrons que les couples qui consultent nous aident à éclairer les mystères de la sexualité... »

Retrouvez l'intégralité de cette émission radiophonique sur le site de France Inter.

« Peut-on fonder une éthique sur le plaisir ? », une émission France Culture.

ISC ParisConférences.

Peut-on fonder une éthique sur le plaisir ?

La quête du plaisir est souvent présentée comme contradictoire avec l’accomplissement éthique. N’est-ce pas là un préjugé hérité d’une culpabilisation du désir et du plaisir, notamment par les monothéismes. Peut-on concevoir une vie de plaisir, et en même temps une vie morale ?

 Éthique sur le plaisir
Éthique sur le plaisir • Crédits : Piotr Marcinski / EyeEm - Getty

« Cette question recouvre ce qui a eu lieu dans l’histoire de la pensée. Je vais me centrer sur trois penseurs ; Épicure, qui répondrait : "Oui, on peut fonder une éthique sur la plaisir, mais sur lui seul, pas sur la souffrance" ; Saint François d’Assise, qui répondrait : "Non, on ne peut pas fonder une éthique sur le plaisir, on ne doit pas jouir de ce dont on use, il faut disjoindre l’usage de la jouissance" ; et Spinoza, qui reprendrait la problématique épicurienne, mais à la lumière d’une critique de ce qu’il appelle la "superstition de l’abstinence". »

On a l’habitude de considérer que les mots éthique et morale sont synonymiques. C’est à la fois vrai et faux. 

« L’éthique, une discipline normative qui a pour but de prendre soin de la façon d’être. Il y a donc pour Épicure, une façon de vivre qui est "bonne, convenable, adéquate", pour que l'accomplissement de soi advienne. Sans d’ailleurs considérer cette formule comme un jugement de valeurs morales.Le désir est l'essence même de l'homme, c'est à dire l'effort par lequel l'homme s'efforce de persévérer dans son être. Baruch Spinoza, "Ethique" »


Un entretien enregistré en 2012.

Henri Peña-Ruiz, philosophe, professeur en Lettres Supérieures et à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris.

Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur le site de France Culture.

« Clitoris, épicentre du plaisir féminin ? », une émission France Culture.

Université de NantesConférences.

Clitoris, épicentre du plaisir féminin ?

Organe du plaisir par excellence, le clitoris constitue la partie la plus sensible du corps féminin et détient les secrets de la sexualité féminine. Entre un désintérêt latent et une recherche scientifique qui balbutie, le clitoris est longtemps resté dans l'ombre et mérite qu'on s'y intéresse.

Clitoris epicentre du plaisir feminin
Clitoris et plaisir• Crédits : Tara Moore - Getty

« Parler du clitoris, ce n’est pas seulement parler des femmes et de leur sexualité. Parler du clitoris, c’est aussi parler du plaisir. Le plaisir que l’on se donne, mais aussi celui que l’on reçoit, que l’on partage, avec un homme ou avec une femme. »

Longtemps relégué au second plan, voire même diabolisé, il faudra  attendre 2017 pour qu’un manuel scolaire, les éditions Magnard, propose un schéma scientifiquement exact du clitoris. 2017, alors que l’on sait depuis le XVIIe siècle que le clitoris ne se résume pas à ce que l’on peut en voir de l’extérieur. La première échographie du clitoris pendant l’acte a été réalisée en 2008. Trois ans après la première découpe en 3D. Malgré ces avancées scientifiques, beaucoup de gens ignorent encore quelle forme a cet organe, à quoi il sert et comment on s’en sert. Par exemple, certains parlent encore d’orgasmes clitoridiens et vaginaux. Or, les orgasmes dits "vaginaux" ne sont que le résultat d’une stimulation du clitoris interne.

 

Un débat enregistré en janvier 2018.

 

Jean-Philippe Harlicot, gynécologue au CHU de Rennes, spécialiste de la reconstruction clitoridienne ;

Jean-Claude Piquard, sexologue, auteur de La fabuleuse histoire du clitoris ;

Johanne Mozley, professeure de SVT.

Le Labo des savoirs est une émission préparée et animée par Agathe Petit avec Professeur Max, Maxime Labat et Paul Pascal.

Réalisation : Victor Lucas.

Retrouvez l'intégralité de ce débat sur le site de France Culture.

Mon corps, mon image : jeux d'identités. Forum Européen de Bioéthique.

Forum Européen de Bioéthique, Ajoutée le 30 janvier 2013.

Mercredi 30 janvier de 18h à 20h Salons de l'Aubette, Strasbourg.

Autour du corps comme matière première à modeler selon l'ambiance du moment, les usages et comme support d'expression, y compris dans l'art.

Les intervenants : Marcel Rufo, Guy Wach, Renaud Herbin, Jean-Claude Guimberteau, Logan, ORLAN et David Le Breton/

Plus d'informations : http://www.forumeuropeendebioethique.eu/

Réalisation : StrasTV http://www.strastv.com/contact-pub.html

Moyens techniques : Boulevard des Productions

Catégorie : Science et technologie

Licence : Licence YouTube standard

Musique : "Promises" de Nero (Google PlayiTunes)

Retrouvez l'intégralité de cette conférence sur Youtube.

L’HOMME.FEMME de demain et sa sexualité.

Forum Européen de Bioéthique, Ajoutée le 1er février 2018.

La sexualité subit en permanence le poids de la culture, des traditions et de la religion. Mais la culture se mondialise et une forme d’uniformisation est en marche. Les influences d’aujourd’hui conditionneront-elles nos manières de faire l’amour demain ?

Marie-Hélène COLSON, Médecin sexologue.
Agnès GIARD, Anthropologue à l’Université de Paris Nanterre.
Philippe BRENOT, Psychiatre et anthropologue.
Music: www.bensound.com

Catégorie : Science et technologie.

Licence : Licence YouTube standard.

Retrouvez l'intégralité de cette conférence sur Youtube.

« L’amour : réalités plurielles et illusions multiples », une émission France Culture.

Conférences de l'École normale supérieure.

L’amour : réalités plurielles et illusions multiples

Certains philosophes semblent avoir retrouvé les vertus de l’amour et se concurrencent pour le glorifier. Ce discours édifiant nous empêche de voir que l’amour est parfaitement concevable en dehors de tout asservissement à l’idée du couple fidèle, obstiné, durable.

L’amour : réalités plurielles et illusions multiples
Le polyamour• Crédits : Anthony Easton / Flickr

« L’amour ne se commande pas, il n’est pas soumis à la volonté individuelle. »
Ruwen Ogien

Sous l’influence des moralistes du XVIIe siècle, des naturalistes et des féministes, la philosophie de l’amour était devenue une sorte d’école du scepticisme. Disséquer philosophiquement l’amour revenait à dévoiler son enracinement dans la vanité humaine, son caractère de "ruse de la nature" et son rôle majeur dans l’assujettissement des femmes. Depuis quelques temps, ce scepticisme est passé de mode...

Ruwen Ogien, philosophe, ancien Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de recherche Sens, Éthique, Société (CERSES, UMR 8137, CNRS - Université Paris Descartes), ses travaux portent notamment sur la philosophie morale et la philosophie des sciences sociales.

Visualiser l'intégralité de cet article sur le site de France Culture.

Violences conjugales et maltraitance en milieu scolaire, comment réagir ? Une émission « Faut Qu'on En Parle ».

Vendredi 26 janvier à 21h en direct sur vos radios en France avec « Faut qu'on en parle ».

« Malgré une législation renforcée et la multiplication des campagnes de prévention, la violence subie par les femmes reste un fléau en France. Comment prendre en charge les maris violents et venir en aide aux victimes ?

Les actes de maltraitance infantile en milieu scolaire semblent se multiplier. Comment prévenir, repérer et se protéger face à ces actes graves et préoccupants ?

Violences conjugales et maltraitance à l’école, il faut réagir ! »

Fautquonenparlelogoviolences

Fautquonenparleimagestudio
Violences conjugales en direct avec nos invités dans Faut qu'on en parle ! ®
Fqep photo studio 2
Violences conjugales en direct avec nos invités dans Faut qu'on en parle ! ®

Avec :

  • Savoir Santé Sexualité Sandra Guiadeur / Sandra Guiadeur - Conseillère Familiale, conjugale et sexologue à Toulon ;
  • Cendrine Navarro Psychothérapeute à Toulon ;
  • Sylvain Poggi - Membre de l’équipe mobile académique de sécurité ;
  • Anne-France Huret - Psychologue Formatrice, spécialisée en PsychoTraumatologie et Thérapies Comportementales et Cognitives.

 

​Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de « Faut qu'on en parle ! ».

Comprendre l'autre, une émission France Culture.

École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales.

Conférences.

 

Comprendre autrui, c'est respecter son altérité, sa dignité, sa liberté. Comprendre autrui, c'est retrouver le sens, la signification et l'orientation de ce qui est différent. Dialogue entre Boris Cyrulnik et Edgar Morin sur l'interdépendance entre affectif et logique, culturel et psychologique.

Comprendre l autre

La compréhension d'autrui • Crédits : Digital Vision - Getty

« Je vous surveille depuis longtemps, je vous vois mettre votre nez partout et c’est exactement le reproche que l’on me fait. En vous lisant, j’ai l’impression d’avoir trouvé une attitude mentale tournée vers l’homme » dit Boris Cyrulnik.

« Pour vous comme pour moi, on ne peut parler de l’être humain, sans le considérer à la fois comme un être biologique, culturel, psychologique et social. Nous nous rencontrons parce que nous savons que le fantasme, l’imaginaire ou le mythe sont des réalités humaines fondamentales », lui répond Edgar Morin.

Une conférence du cycle "Sans tabous", enregistrée en 2015.

Edgar Morin, sociologue et philosophe

Boris Cyrulnik, neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste.

en savoir plus  Être humain, pleinement

Boris Cyrulnik et Edgar Morin, coauteurs de Dialogue sur la nature humaine (L'Aube).

Retrouvez l'intégralité de cette émission sur le site de France Culture.