Ménopause-Andropause

Ménopause / Andropause

Toutes les difficultés qu'entrainent la chute brutale du taux d'œstrogènes chez la femme et la baisse lente et continue du taux de testostérone chez l'homme sont à la fois une réalité, mais sont aussi liées aux discours et à ce que donne à voir nos sociétés : des images de visages lisses, de corps sculptés...Vieillir apporte ses difficultés sexuelles et autres certes, mais la jeunesse rencontre aussi des difficultés dans leur corps et dans cette relation à l'autre qui est tout sauf simple...

Ce qu'il faut s'attacher à penser pour soi et pour les professionnels du champ de la sexualité, c'est de faire évoluer les représentations que nous avons tous du corps aimant et désirant, du corps aimé et désiré.

La sexualité des seniors est longtemps resté un tabou des plus hermétiques, où les enfants entendaient interdire tout rapprochement de leurs vieux ascendants dans les maisons de retraite! à dicter des conduite de morale, des comportements sexuels qui ont longtemps laissé le monde médical et paramédical de ces structures dans le déni ou la perplexité etc.

Heureusement les temps changent, la médecine, la sociologie, l'éthologie... nous renseignent tous les jours sur nos capacités immenses d'aimer et d'être aimé, de continuer (en s'adaptant) la relation à l'autre et aux autres jusqu'au bout, de continuer d'être pleinement homme et femme si nous réussissons (et c'est là, la difficulté) à abandonner la sexualité et le corps tels que vécu 'avant' pour expérimenter à chaque âge un nouveau chapitre de la vie sexuelle.

Il faut aussi pouvoir proposer aux patients des moyens pharmacologiques sûrs et un accompagnement pour celles et ceux qui souffrent de l'impact du vieillissement sur leur réponse sexuelle : sécheresse vaginale, bouffées de chaleur, trouble du désir, difficultés à l'érection... Des solutions existent efficaces et adaptées.

Il faut libérer la parole encore et toujours, former tous les personnels qui entourent les plus âgés d'entre nous à ne pas nier cette réalité : le désir, l'envie, la pulsion existent encore bien au-delà de la retraite et qu'il convient de savoir aborder ces questions simplement et de savoir y apporter des réponses.